passager

ÔĽŅ
passager

passager, ère [ pasaʒe, ɛr ] n. et adj.
‚ÄĘ fin XIVe passagier; de passage
I ‚ô¶ N.
1 ‚ô¶ Vx Voyageur. Po√©t. ¬ę Habitante du ciel, passag√®re en ces lieux ¬Ľ (Lamartine).
2 ♦ Personne transportée à bord d'un navire, et par ext. d'un avion, d'une voiture, et qui ne fait pas partie de l'équipage, qui ne conduit pas. Passager clandestin. Le conducteur et les passagers d'une auto. Embarquement des passagers pour Mexico. ⇒ voyageur. Passagers en transit.
II ‚ô¶ Adj. (1564)
1 ‚ô¶ Qui ne fait que passer en un lieu. Oiseau passager, migrateur.
2 ‚ô¶ Dont la dur√©e est br√®ve. ‚áí 1. court, √©ph√©m√®re, momentan√©, provisoire, temporaire, transitoire. ¬ę J'avais cru l'averse passag√®re, mais tandis que je patientais, le ciel acheva de s'assombrir ¬Ľ (A. Gide). Un bonheur passager. ‚áí fugace. Une brouille passag√®re. ¬ę La beaut√© du visage est un fr√™le ornement, Une fleur passag√®re, un √©clat d'un moment ¬Ľ (Moli√®re).
3 ‚ô¶ (1835) Fam. Tr√®s fr√©quent√©. ‚áí passant. Une rue tr√®s passag√®re. ¬ę Aricie et Paul se retrouvaient au Jardin public, dans le coin le moins passager ¬Ľ (Henriot).
⊗ CONTR. Définitif, durable, éternel, permanent.

‚óŹ passager, passag√®re adjectif Qui est de courte dur√©e : Un bonheur passager. Vieux. Qui ne fait que passer : Un h√īte passager. ‚óŹ passager, passag√®re (difficult√©s) adjectif Emploi 1. Passant, e = fr√©quent√©, o√Ļ il passe beaucoup de monde, beaucoup de voitures. Une rue passante ; le boulevard circulaire est le plus passant de la ville. 2. Passager, √®re = qui est de passage en un lieu ; qui dure peu, √©ph√©m√®re. Une esp√®ce migratrice, passag√®re sur les c√ītes bretonnes ; la col√®re est une folie passag√®re. Recommandation Ne pas dire, ne pas √©crire une rue passag√®re. ‚óŹ passager, passag√®re (expressions) adjectif Rue passag√®re, tr√®s fr√©quent√©e, tr√®s passante. ‚óŹ passager, passag√®re (synonymes) adjectif Qui est de courte dur√©e
Synonymes :
- éphémère
- épisodique
- momentané
- périssable
- précaire
Contraires :
- éternel
- impérissable
- perpétuel
‚óŹ passager, passag√®re nom Personne qui emprunte un moyen de transport sans en assurer la marche. ‚óŹ passager, passag√®re (expressions) nom Bateau √† passagers, bateau transportant plus de six passagers. Navire √† passagers, navire pouvant transporter plus de douze passagers. ‚óŹ passager, passag√®re (synonymes) nom Personne qui emprunte un moyen de transport sans en assurer...
Synonymes :

passager, ère
adj. et n.
rI./r adj.
d1./d Qui ne fait que passer. H√īte passager.
d2./d Qui ne dure que peu de temps. Un engouement passager.
rII./r n. Voyageur à bord d'un moyen de transport.

I.
‚áíPASSAGER1,-√ąRE, adj. et subst.
I. ‚ÄĒVieilli ou litt√©r.
A. ‚ÄĒAdj. Qui ne fait que passer. Synon. de passage (v. passage1 I C 1 b ). Oiseau passager. Dans certaines r√©gions du globe, telles que les vastes d√©serts de l'Afrique, (...) l'on ne rencontre que quelques animaux passagers (LAMARCK, Philos. zool., t.2, 1809, p.112). Je sens qu'√† mon √Ęge, pour √™tre calme et heureux, il vaudrait mieux rompre tout √† fait avec le monde (...). C'est ce sentiment confus qui me rend les voyages plus agr√©ables; j'aime √† n'√™tre que passager dans chaque lieu, √† me sentir ind√©pendant et d√©sint√©ress√©, √† suivre mes penchants sans contrainte (MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p.198). V. amant ex. 59.
B. ‚ÄĒSubst. Celui, celle qui est de passage, qui ne fait que passer. Synon. passant (v. ce mot III A 2). Les hommes qui habitent l√† sont peu nombreux: dix, vingt, mettons quarante en comptant ceux des hameaux perdus et les passagers, ceux qui entrent par une route, soufflent un coup l√†, dans l'abri des maisons, et sortent par l'autre route (GIONO, Solit. piti√©, 1932, p.197). Le chef boulanger est roumain. Le chef cuisinier grec. Tel autre tch√®que ou libanais. [Dans cet h√ītel de Louxor] toutes les nations se trouvent (...) m√™l√©es, toutes les confessions, toutes les langues. Et de m√™me pour les h√ītes et passagers (GIDE, Journal, 1946, p.289).
‚ÄĒ En partic. Synon. de passant (v. ce mot III A 2 en partic. et passade A 2 b en partic.). [Deux typographes rouleurs venant] toucher l'allocation qu'on accordait aux passagers (BOUTMY, Typogr. paris., 1874, p.48).
‚ÄĒ V√ČN. Oiseau de passage. V. appelant ex. 3.
‚ÄĒ P. anal. Depuis quelque dix-huit ans qu'il vit dans les ¬ęmeubl√©s¬Ľ, (...) il a souvent d√©couvert des indices qui (...) mettent en √©vidence sa condition de perp√©tuel passager; m√™me au coeur des grandes villes il est toujours cet h√īte d'une √ģle en apparence d√©serte, qui sursaute en d√©couvrant les traces des vrais propri√©taires du lieu (VAILLAND, Dr√īle de jeu, 1945, p.131).
II. ‚ÄĒUsuel
A. ‚ÄĒAdjectif
1. [En parlant d'une entité concr. ou abstr.] Qui ne dure que peu de temps. Synon. éphémère, fugace, fugitif, momentané. Elle ne répondit rien. Il se sentit très loin d'elle, tout à fait étranger à sa vie. Mais ce ne fut qu'une impression passagère (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p.136). V. diversité ex. 1:
‚ÄĘ 1. Il pleuvait. Ce n'√©tait point la passag√®re averse des tornades. Le ciel √©tait √©paissement couvert; la pluie install√©e pour longtemps.
GIDE, Voy. Congo, 1927, p.738.
SYNT. Accident, éclat, égarement, engouement, état, fait, intérêt, phénomène, plaisir, sentiment, succès, trouble passager; oedème, spasme passager; abondance, affection, altération, amélioration, amitié, cause, circonstance, crise, défaite, difficulté, douleur, émotion, épreuve, évolution, exaltation, folie, hausse, immunité, inconscience, indisposition, influence, mode, occupation, situation, utilité, victoire, vogue passagère.
♦Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. La souffrance (...) exaspérait [Pascal], il n'avait que la colère de son rêve trop haut, il n'était devenu brutal que dans sa haine du factice et du passager (ZOLA, Dr Pascal, 1893, p.123). V. éphèmère ex. 2.
‚ô¶[En parlant d'un √™tre vivant] Rare. L'homme [selon le patriarche h√©breu] est essentiellement passager. Il vit quelques jours, puis dispara√ģt pour jamais (RENAN, Hist. peuple Isr. t.1, 1887, p.131).
‚ÄĒ MUS. Modulation passag√®re. ,,La modulation est passag√®re si l'on revient ensuite dans le ton primitif. Elle est fixe si l'on reste et termine dans le ton dans lequel la modulation a eu lieu`` (ROUGNON 1935, p.141). Il y a lieu (...) de distinguer une modulation passag√®re d'une modulation r√©elle. Une section dans une certaine tonalit√© (l'exposition d'un premier th√®me de mouvement de sonate) peut comporter des modulations passag√®res; cependant, on peut parler de modulation v√©ritable quand une section enti√®re ‚ÄĒavec ses modulations passag√®res ‚ÄĒse trouve dans une autre tonalit√© (un second th√®me de mouvement de sonate) (Lar. encyclop.).
2. O√Ļ il y a beaucoup de passages, tr√®s fr√©quent√©. Synon. passant (v. ce mot II B). Endroit passager. Le coin √©tait passager, le monde allait, venait (VALL√ąS, R√©fract., 1865, p.49). Un magasin, dans une rue passag√®re de la localit√© (MARTIN DU G., Thib., Mort p√®re, 1929, p.1345).
B. ‚ÄĒSubst. Personne transport√©e √† bord d'un v√©hicule, qu'elle ait eu √† acquitter ou non un prix de passage.
1. [Sur un bateau ou un avion]
a) [P. oppos. à équipage] Les ponts et les échelles grouillaient de passagers, et le quai était envahi par une foule gesticulante et hurlante (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p.28). En 1957, sur un total de 15000 passagers transitant par des ports français, 11000 d'entre eux ont voyagé sur des paquebots français (M. BENOIST, PETTIER, Transp. mar., 1961, p.65). L'apparition des avions de transport à réaction pour passagers, volant à des altitudes élevées, fut à l'origine d'un nouveau progrès de la technique d'étude des fuselages (Encyclop. Sc. Techn. t.6 1971, p.168). V. embarquement A ex. de M. Benoist, Pettier et équipage B 1 ex. de M. Benoist, Pettier:
‚ÄĘ 2. ... je ne saurais admettre que vous me preniez pour t√™te de turc. C'est peut-√™tre un usage dans la marine de brimer les novices. Mais je voyage comme passager et j'estime avoir droit √† des √©gards.
AUDIBERTI, Quoat, 1946, 1er tabl., p.22.
SYNT. Passager aérien, transatlantique; passager de 1re, de 2e classe; passager de cabine, d'entrepont, de pont (mar.); transport des passagers; trafic (des) passagers; aménagements, équipements, installations pour passagers; embarquer, débarquer, transporter des passagers; accompagner un passager.
♦[P. oppos. aux militaires ou aux fonctionnaires jouissant de la gratuité du transport] Passager payant. V. gratuité ex. de Céline.
‚ô¶Passager clandestin (v. clandestin B). Matelots et marchands faisaient cercle autour de l'unique m√Ęt au pied duquel un passager clandestin √©tait attach√© torse nu et recevait une racl√©e. C'√©tait un gamin de quatorze ans que les gardes-marine avaient d√©couvert √† fond de cale et amen√© au patron de la barque (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.11).
♦AVIAT. Cabine des passagers. [P. oppos. à cabine de pilotage (v. cabine B 2)]:
‚ÄĘ 3. Ayant atteint (...) la pression, la temp√©rature et l'humidit√© voulues, l'air est introduit dans la cabine des passagers par des bouches dispos√©es au plafond de la cabine et √† proximit√© des fauteuils, tandis que d'autres bouches √©vacuent l'air utilis√©.
Encyclop. Sc. Techn. t.2 1970, p.195.
b) [P. oppos. à marchandises] Marseille présente l'activité harmonieuse d'un port de marchandises et d'un port de passagers (ALBITRECCIA, Gds moyens transp., 1931, p.127). Les lignes rapides pour passagers (...) ne prennent des marchandises qu'à titre exceptionnel (BRUNHES, Géogr. hum., 1942, p.106). Le boeing Stratocruiser (...) est (...) la version pour passagers d'un des avions-cargos les plus économiques de l'armée de l'air américaine (ROUGERON, Aviat., 1951, p.226).
2. ‚ÄĒP. anal. [Dans un train, un autobus, une voiture; p.oppos. √† conducteur] J'√©tois (...) encore occup√© (...) √† terminer quelques lettres, lorsqu'un des passagers de la diligence de New-York (...) vint se coucher (CR√ąVECOEUR, Voyage, t.2, 1801, p.367). Joint de collecteur d'√©chappement en mauvais √©tat. (...) les gaz d'√©chappement se r√©pandent sous le capot et les odeurs viennent jusqu'au conducteur et aux passagers qu'ils incommodent (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p.352). V. cache-poussi√®re ex. et fram√©e ex.:
‚ÄĘ 4. Pendant qu'elle essayait d'avancer dans la foule, sur le quai, Juliette pensait que l'homme du train √©tait inqui√©tant. Elle se retourna plusieurs fois, mais elle semblait avoir bien de l'avance sur les passagers de son wagon.
TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p.37.
Rem. Dans ces empl., on dit plut√īt voyageur.
3. P. ext. Occupant d'un véhicule et, particulièrement, d'un vaisseau spatial. Les passagers de la nacelle avaient tout jeté au dehors pour alléger l'aérostat (VERNE, Île myst., 1874, p.44):
‚ÄĘ 5. Enfin, le 4 octobre 1957, un vieux r√™ve de l'humanit√© est entr√© dans le domaine du possible. Ce jour-l√†, un engin a pu √™tre mis en mouvement orbital autour de la terre. Quatre ans plus tard, un premier satellite mont√© par un passager, puis bient√īt apr√®s un second, ont gravit√© librement pendant quelques heures.
Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.511.
♦Passager spatial. On imagine (...) volontiers, sans pour autant être passager spatial, ce qui est exigé de celui-ci (CHAILLOT ds Libération 13 avr. 1961, p.4, col. 2 ds GUILB., Astronaut. 1967).
‚ô¶[P. oppos. aux membres de l'√©quipage] Passager payant. Le premier passager payant de l'espace part lundi avec la navette ¬ęDiscovery¬Ľ (L'Est R√©publicain, 23 juin 1984, p.30).
4. P. plaisant. Maintenant ce sont les satellites artificiels dans lesquels les √©missions radio√©lectriques sont minut√©es, et m√™me, para√ģt-il, les repas automatiques des passagers √† quatre pattes (DECAUX, Mesure temps, 1959, p.32).
REM. Passager-kilomètre ou kilomètre-passager, subst. masc. Unité de trafic aérien (v. kilomètre-voyageur, s.v. kilomètre). Le taux de mortalité est de 8 fois plus faible dans les avions à réaction que dans les avions à hélice, compte tenu du nombre des passagers et du nombre de kilomètres parcourus. En 1968, les jets comptaient pour 85 % dans le nombre total des passagers-kilomètres, mais pour 37 % dans le nombre des tués (Paris-Match, 13 déc. 1969, p.31, col. 4). La récession a arrêté net, il y a deux ans, la courbe croissante du trafic aérien, calculé en kilomètres-passagers (L'Express, 12 avr. 1971, p.95, col. 3). Au plur. Passagers-kilomètre (supra) ou passagers-kilomètres (Le Figaro, 17 nov. 1966, p.10, col. 7).
Prononc. et Orth.:[], [-], f√©m. [-]. MARTINET-WALTER 1973 [a], [] (13/4). Ac. 1694, 1718: passager, ere; dep. 1762: passager, √®re. √Čtymol. et Hist.1. Adj. a) fin XIVes. ¬ęqui sert √† passer au-del√† (d'un cours d'eau, de la mer¬Ľ) (FROISSART, Chroniques, √©d. S. Luce, t.1, p.259 (var.): vassiaus passagierz; √©d. G. Raynaud, t.10, p.264: nef pasagi√®re) ‚ÄĒXVIIes. (v. GDF.); b) 1547 ¬ęqui ne fait que passer¬Ľ (MELLIN DE SAINT-GELAYS, OEuvres po√©t., √©d. P. Blanchemain, t.1, p.260); c) 1564 ¬ęqui dure peu de temps¬Ľ (THIERRY: Nostre passagere vie); d) 1817 ¬ę(d'un endroit) o√Ļ il passe beaucoup de monde¬Ľ (STENDHAL, Hist. peint. Ital., t.1, p.87); 2. subst. a) ca 1330 passagier ¬ępasseur¬Ľ (Voeux du Paon, √©d. Ritchie, 375) ‚ÄĒ1574, D'AUBIGN√Č ds GDF., encore ds J.B.L., Gasc. corr., 1823; b) 1559 ¬ępersonne qui effectue un voyage¬Ľ (AMYOT, Peric., 63 ds LITTR√Č). D√©r. de passage1; suff. -(i)er. Fr√©q. abs. litt√©r.:1778. Fr√©q. rel. litt√©r.:XIXes.: a) 3259, b) 2905; XXes.: a) 1971, b) 2080.
D√ČR. Passag√®rement, adv. Pour peu de temps, pour quelque temps seulement. Synon. momentan√©ment, temporairement. Agir passag√®rement sur qqc. ou qqn; dissimuler passag√®rement un d√©sordre; effacer passag√®rement un trouble; exercer passag√®rement une action; interrompre passag√®rement un traitement; retrouver passag√®rement ses forces; troubler passag√®rement l'√©tat normal de qqn. Des appartements vacants ou passag√®rement occup√©s (SAND, Hist. vie, t.3, 1855, p.87). M. de Sainte-Marthe (...) pensait ne s'engager que passag√®rement et pour quelques semaines; il fut retenu √† ce poste pendant plus de vingt ans (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.4, 1859, p.237). L'action antirhumatismale de la cortisone doit √™tre comprise non comme un traitement hormonal d'insuffisance surr√©nale, mais comme une m√©dication inhibant passag√®rement le processus inflammatoire (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p.14). ‚ÄĒ []. Att. ds Ac. dep.1798. ‚ÄĒ 1re attest. 1609 (CAMUS, Les Diversitez, t.2, livre 6, chapitre 1); de passager1, suff. -ment2.‚ÄĒ Fr√©q. abs. litt√©r.: 49.
BBG. ‚ÄĒGOHIN 1903, p.252 (s.v. passag√®rement). ‚ÄĒQUEM. DDL t.18.
II.
‚áíPASSAGER2, verbe
√ČQUITATION
A.‚ÄĒEmpl. trans. Passager un cheval. ,,Mener un cheval au passage [v. passage2]`` (ST-RIQUIER-DELP. 1975).
B. ‚ÄĒEmpl. intrans. Ex√©cuter le passage. Ce cheval passage bien. (Dict.XIXes. et XXes.). √Ä mesure que l'√©tendue des foul√©es du passage diminue, cet air [v. air2 B 4 c] tend vers celui du piaffer qui n'est que le passage sur place. Enfin le cheval peut ¬ępassager¬Ľ d'avant en arri√®re, en reculant √† chacune des battues successives de cet air (DECARPENTRY, √Čquitation acad√©mique, 1949 ds TONDRA Cheval 1979).
REM. Passéger, verbe, synon. vieilli (d'apr. ST-RIQUIER-DELP. 1975).
Prononc. et Orth.:[], [-]. Att. ds Ac. 1762-1878. √Čtymol. et Hist. 1678 passeger, passager (GUILLET, 1re part. p.173). Empr. √† l'ital. passeggiare, att. comme terme d'√©quit. dep. le XVIes. (F. GRISONE ds TOMM.-BELL.), propr. ¬ępromener, se promener¬Ľ, d√©r. de passare (passer1). V. FEW t.7, p.741a et HOPE, pp.214-215.

1. passager [p…Ďsa íe; pasa íe] v.
√ČTYM. 1678; de 2. passage; r√©fection de l'anc. fran√ß. pass√©ger, de l'ital. passeggiare, m√™me sens.
‚ĚĖ
‚ô¶ √Čquitation.
1 V. tr. || Passager un cheval, le conduire dans la figure du passage.
2 V. intr. (1680). Exécuter un passage. || Cheval qui passage bien.
‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ
2. passager, √®re [p…Ďsa íe, …õ Ä; pasa íe, …õ Ä] n. et adj.
√ČTYM. V.¬†1360, passagier ¬ę qui prend des passagers ¬Ľ; de 1. passage.
‚ĚĖ
‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ
I N.
1 (1690). Vx. Personne qui ne fait que passer en un lieu. ‚áí Voyageur. ‚ÄĒ Po√©t. || ¬ę Habitante (cit.¬†7) du ciel, passag√®re en ces lieux ¬Ľ (Lamartine). ‚Üí aussi Nature, cit.¬†69, Vigny.
2 Personne qui ne fait pas partie de l'√©quipage et qui est transport√©e √† bord d'un navire (‚Üí Embarquer, cit.¬†10; 3. gaillard, cit.¬†22; lazaret, cit.¬†1) et, par ext., √† bord d'un avion (cit.¬†3), d'une voiture. ‚ÄĒ REM. Dans le cas d'un transport par le train ou en autocar, on dit de pr√©f√©rence¬†: ¬ę les voyageurs ¬Ľ. ‚ÄĒ L'accident a fait deux victimes, le conducteur et l'un des passagers. || √Čquipage (cit.¬†3) et passagers. || Passager payant, gratuit. ‚ÄĒ Passager clandestin¬†: personne qui, apr√®s √™tre mont√©e secr√®tement √† bord, se fait transporter sans avoir pay√© son passage. || D√©couvrir un passager clandestin cach√© dans la cale.
1 Sur le bateau de Trouville les passagers montaient déjà. Pierre s'assit, tout à l'arrière, sur un banc de bois.
Maupassant, Pierre et Jean, V.
1.1 √Ä huit heures, le tra√ģneau √©tait pr√™t √† partir. Les voyageurs ‚ÄĒ on serait tent√© de dire les passagers ‚ÄĒ y prenaient place et se serraient √©troitement dans leurs couvertures de voyage.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 282.
♦ Passager-kilomètre : unité des statistiques de transport. ⇒ Voyageur (voyageur-kilomètre).
‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ
II Adj. (1564).
1 Qui ne fait que passer en un lieu. || H√īte passager. ‚ÄĒ Oiseau passager.
2 (Choses). Dont la dur√©e est br√®ve. ‚áí Court, √©ph√©m√®re, momentan√©, provisoire, temporaire, transitoire; et aussi dur√©e (de courte dur√©e), √©clair (passer comme l'√©clair). || Ond√©e passag√®re. || Souffle passager (‚Üí Bouff√©e, cit.¬†2). || La condition passag√®re des choses humaines. ‚áí Caducit√©. || Mouvement passager d'orgueil. ‚áí Bouff√©e. || Les mouvements passagers de l'opinion. ‚áí Caprice (cit.¬†6). || Engouement (cit.¬†4) passager. || Sentiment passager (‚Üí Feu de paille). || Douleur passag√®re (‚Üí Blasph√©mer, cit.¬†4). || Briller d'un √©clat passager (‚áí M√©t√©ore). || Un bonheur, un plaisir passager. ‚áí Fugace, fugitif, pr√©caire. || ¬ę La beaut√© (cit.¬†24) du visage est une fleur passag√®re, un √©clat d'un moment ¬Ľ (Moli√®re). ‚áí Fragile, fr√™le.
2 Muse, il n'est point de temps que tes regards n'embrassent
Tu suis dans l'avenir leur cercle solennel;
Car les jours, et les ans, et les siècles ne tracent
Qu'un sillon passager dans le fleuve éternel.
Hugo, Odes et Ballades, II, II, II.
3 J'avais cru l'averse passagère, mais, tandis que je patientais, le ciel acheva de s'assombrir.
Gide, Isabelle, V.
3 (1785, Sade in D. D. L.). Fam. Tr√®s fr√©quent√©; o√Ļ il passe beaucoup de gens, beaucoup de v√©hicules. ‚áí Passant. || Cette rue est tr√®s passag√®re.
4 Aricie et Paul se retrouvaient au Jardin public, dans le coin le moins passager.
√Čmile Henriot, Aricie Brun, II,¬†VII.
‚ĚĖ
CONTR. Durable, éternel, permanent.
D√ČR. Passag√®rement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • passager ‚ÄĒ 1. (p√Ę sa j√©. Le g prend un e devant a et o : passageant) 1¬į¬†¬†¬†V. a. Passager un cheval, le faire marcher de c√īt√©, soit au pas soit au trot, de mani√®re que ses hanches tracent un chemin parall√®le √† celui que tracent ses √©paules. 2¬į¬†¬†¬†V. n. Il se… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • passager ‚ÄĒ ais√©ment cette vie, id est, passer, Pasquier, Pour passager ce bref cours de ma vie, Idem. Nostre passagere vie, id est, transitoire. Passager, m. acut. Vient de passer, et prend sa forme de passage, et signifie generalement tout homme de pied… ‚Ķ   Thresor de la langue fran√ßoyse

  • Passager 57 ‚ÄĒ (Passenger 57) est un film am√©ricain r√©alis√© par Kevin Hooks, sorti en 1992. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Autour du film ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • passager ‚ÄĒ [pa√üasŐ∂cŐ∂hŐ∂eŐĪr; aus gleichbed. frz. passager]: nur vor√ľbergehend auftretend (von Krankheitszeichen, Krankheiten u. dgl.) ‚Ķ   Das W√∂rterbuch medizinischer Fachausdr√ľcke

  • passager ‚ÄĒ Passager, [passag]ere. adj. Qui n a point de demeure arrest√©e, qui ne fait que passer. Je ne fais pas ma demeure icy, je ne suis que passager. nous n avons point icy de demeure arrest√©e, nous n y sommes que passagers. Il se dit aussi des oiseaux… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • Passager ‚ÄĒ Pas sa*ger, n. [See {Passenger}.] A passenger; a bird or boat of passage. [Obs.] Ld. Berners. [1913 Webster] ‚Ķ   The Collaborative International Dictionary of English

  • Passager ‚ÄĒ (v. fr., spr. Passascheh), vor√ľbergehend, fl√ľchtig. Passagerfortification, Feldfortification, s.u. Befestigungskunst a) ‚Ķ   Pierer's Universal-Lexikon

  • Passager ‚ÄĒ (franz., spr. schńēr), vor√ľbergehend, zeitweilig, z. B. passagere oder Feldbefestigung (s. d.) ‚Ķ   Meyers Gro√ües Konversations-Lexikon

  • passager ‚ÄĒ passager‚Üífl√ľchtig ‚Ķ   Das W√∂rterbuch der Synonyme

  • Passager ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Sur les autres projets Wikimedia : ¬ę Passager ¬Ľ, sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot passager peut √™tre employ√© comme  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.